Intervenant

Tenzin Gyatso, né Lhamo Dhondup, est le 14e dalaï-lama.

Il est reconnu, alors qu’il n’a pas trois ans, comme la réincarnation de ses treize prédécesseurs. En 1939, à l'âge de quatre ans, il partit pour Lhassa. Au cours de l'hiver de 1940, à l'âge de cinq ans et demi, il fut officiellement proclamé chef spirituel des Tibétains et prit place sur le "trône du lion".

Moine bouddhiste de l'école Gelugpa, il est intronisé le 17 novembre 1950, un mois après le début de l'intervention de l'armée chinoise au Tibet.

C’est dans ce contexte très particulier que Tenzin Gyatso passe avec succès son doctorat en études bouddhistes. Il reçoit ainsi le titre universitaire le plus élevé, celui de Guéshé Lharampa.

En 1959, il s'exile en Inde pour créer le gouvernement tibétain en exil, qu'il dirige jusqu'à sa retraite politique en mars 2011.

Vivant depuis 1960 à Dharamsala, il est considéré comme le plus haut chef spirituel du bouddhisme tibétain, et par la plupart des Tibétains comme une émanation de Tchènrézi, le bodhisattva de la compassion.

Il plaide pour l'indépendance du Tibet jusqu'en 1973, puis pour l'autonomie réelle de l'ensemble du Tibet à l'intérieur de la Chine.

Il reçoit en 1989 le prix Nobel de la paix pour avoir constamment œuvré à la résolution du conflit sino-tibétain par la non-violence